ⓘ Rue Guynemer (Paris)

                                     

ⓘ Rue Guynemer (Paris)

Longue de 390 mètres pour une largeur de 20 mètres et orientée nord-sud, elle débute au 21, rue de Vaugirard et finit au 55, rue dAssas. La rue de Fleurus y débouche en son milieu.

Seul le côté ouest de la rue est bâti numéros pairs. Sur le côté est, un petit bâtiment, à langle de la rue de Vaugirard et intégré à lensemble du palais et du jardin du Luxembourg, a une entrée piétons au n o 1, seul numéro impair. Le jardin du Luxembourg a trois entrées donnant sur la rue Guynemer.

                                     

1. Origine du nom

La rue honore depuis 1918 le pilote de guerre français Georges Guynemer 1894-1917, mort au combat à lâge de 23 ans. La plupart des grandes villes françaises baptiseront également une rue en lhonneur de laviateur peu après sa mort.

                                     

2. Historique

La voie est créée en 1778 lorsque le comte de Provence, futur Louis XVIII, alors propriétaire du palais du Luxembourg, vend le tiers occidental du jardin pour financer la rénovation de lédifice. Située dans le prolongement de la rue Bonaparte, elle portera un temps ce nom avant de sappeler "rue du Luxembourg" dont elle délimite le côté occidental du jardin.

                                     

3. Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Plusieurs personnalités ont habité ou habitent rue Guynemer:

  • Léon Blum, au n o 36 la plaque qui lui rend hommage est située au n o 38.
  • Alain Jérôme
  • Maritie et Gilbert Carpentier, producteurs et animateurs de télévision.
  • Camille Jullian, au n o 30, historien de la Gaule.
  • Ruth Elkrief
  • Bernard Kouchner et Christine Ockrent, au n o 4.
  • Joseph-Félix Bouchor 1853-1937, peintre, y est mort.
  • Pierre Lévêque, au n o 28, helléniste.
  • Françoise Sagan
  • Louis Périn 1871-1940, architecte et peintre, habitait au 5 e étage du très bel immeuble néo-Louis XIII quil avait édifié, en 1914, au n o 2. Limmeuble a ensuite été racheté par le Vatican.
  • Guy Bedos, au n o 29, humoriste.
  • Jacqueline de Romilly, au n o 38.
  • François et Danièle Mitterrand, au n o 4 limmeuble est propriété du Vatican depuis 1949, ainsi que le n o 2.
  • Robert Badinter habite au n o 38 depuis 1972.
  • Philippe Sellier, au n° 32, historien de la littérature.
  • Jules Carpentier 1851-1921, ingénieur et inventeur.
  • Pierre Weill

Michel Houellebecq y fait résider son personnage Olga dans son livre La Carte et le Territoire.

Au n o 6 dans un immeuble reconstruit en 1972 se trouve lInstitut Bossuet, externat de lycéens fondé en 1866 par un prêtre parisien, labbé Thenon. Le cardinal Alfred Baudrillart, Antoine de Saint-Exupéry, Paul Reynaud, Jean Guehenno, Louis Pasteur Vallery-Radot, Jean dOrmesson, François Gibault, Odon Vallet, Philippe Pozzo di Borgo, Frédéric Beigbeder, Matthieu Rougé, ou encore Bruno Mégret en ont été pensionnaires. Sous la direction du prêtre et universitaire Jean-Robert Armogathe, il accueille aujourdhui des élèves des classes préparatoires de Saint-Louis, Louis-le-Grand et Henri-IV.

Le n o 14 a été réalisé par larchitecte Michel Roux-Spitz.