ⓘ Rue Jacques Bassem

                                     

ⓘ Rue Jacques Bassem

Cette rue relie la chaussée de Wavre à proximité de la place Communale dAuderghem à lavenue Herrmann-Debroux à hauteur de la station de métro éponyme.

La voie est longue de 400 mètres. La numérotation des habitations va de 1 à 121 pour le côté impair et de 4 à 98 pour le côté pair.

Un tronçon du sentier de grande randonnée GR 579 Bruxelles-Liège passe par la rue Jacques Bassem.

                                     

1. Historique

Dans lAtlas des Communications Vicinales de 1843, ce sentier porte le n° 33. Il formait une digue entre la Woluwe et un étang maintenant asséché qui appartenait au prieuré de Val duchesse. Les villageois nommaient ce chemin den dam la digue alors que le nom officiel en soit rue de la Woluwe. En suivant cette digue, on pouvait se rendre du moulin à eau situé dans lactuelle rue du Vieux Moulin, au moulin à papier. Grâce aux écluses, les meuniers pouvaient mieux contrôler le débit du ruisseau afin de disposer à tout instant de la force motrice nécessaire au fonctionnement des moulins.

On assécha quelques pièces deau permettant lapparition de prairies et den dam devint un véritable chemin où des familles vinrent sinstaller à la fin du XIX e siècle. Elles se servirent de leau du ruisseau pour exercer la profession de blanchisseur. En 1900, on y recensait 5 blanchisseuses et 12 repasseuses. Ce fut alors la plus importante source de revenus pour les habitants du village.

La "rue de la Woluwe" changea finalement de nom à la suite dune requête introduite par un membre du conseil communal le 8 avril 1931, et le collège fut invité à donner le nom de rue Jacques Bassem à une voie publique, scellant par ce geste le témoignage perpétuel de la reconnaissance de la population. Le collège acquiesça en raison du zèle et du dévouement apportés par ce magistrat dans lexercice de ses fonctions.

                                     

2. Bâtiments remarquables et lieux de mémoire

Le ruisseau appelé Roodkloosterbeek se jette dans la Woluwe entre les avenues Verheyleweghen et Devis. Ce murmurant ruisseau se laisse encore voir dans le joli parc dessiné en 1995 et dont la porte constitua jadis lentrée de la propriété du peintre Pierre Devis.